Futur e maison
edition des halles
edition des halles
Rechercher dans futur-e-maison.com
Home page   
Home page   
Home page   
Home page   
Home page   
Home page                                                                                                                               Dernier numéro      Edito      Anciens numéros      Abonnements      Panier      Compte client
Futur-e-maison.com > Les actualités > Qualité de l'air : les produits de construction et de décoration affichent la couleur

Le nouvel étiquetage doit permettre au consommateur de disposer d’informations complémentaires sur les produits, en faisant apparaître quatre classes, A+, A, B et C.
Document MEDTL
Qualité de l'air : les produits de construction et de décoration affichent la couleur (09/01/12)

Depuis le 1er janvier 2012, l'obligation d'étiquetage s'impose aux nouveaux produits de construction et de décoration mis sur le marché. Objectif : informer le consommateur sur le niveau d'émission du produit en polluants volatils. 

Agir sur la qualité de l'air est devenu un enjeu de santé publique. Les sources ou vecteurs de pollution de l'air intérieur sont nombreux : fumée de tabac, produits de construction et de décoration, d'entretien, de bricolage, aérosols, moisissures, animaux domestiques, appareils à combustion pour le chauffage et la cuisine... Du fait de la diversité des polluants chimiques et biologiques dans l'air intérieur, de nombreux effets ont pu être observés : simple sensation d'inconfort ou gêne olfactive, irritation des yeux, du nez, de la gorge, diverses pathologies du système respiratoire (rhinites, bronchites, asthme, etc.), allergies et maux de tête. 

L'ensemble des maladies allergiques (asthme, conjonctivite, allergie alimentaire, etc.) concerne 25 % à 30 % de la population dans les pays industrialisés et leur prévalence a doublé entre 1981 et 2000. Mais depuis plusieurs années, l'importance de la qualité de l'air intérieur pour la santé et le bien-être des occupants et des usagers est reconnue, et fait l'objet d'un ensemble d'actions visant à améliorer les connaissances puis à définir et mettre en oeuvre des actions de prévention et d'amélioration de la qualité de l'air intérieur.

Des engagements nationaux
Ainsi, le plan national Santé Environnement 2 (2009-2013) prévoit quatre actions spécifiques liées à l'air intérieur. Il s'agit d'abord de mieux connaître et de limiter les sources de pollution à l'intérieur des bâtiments. Il faut aussi construire sainement en limitant les sources de pollution dans le bâti et en maîtrisant les installations d'aération, de ventilation et de climatisation. Mieux gérer la qualité de l'air intérieur dans les lieux publics et réduire les expositions à l'amiante constituent les deux autres axes d'action.
Lors des tables rondes du Grenelle Environnement, les cinq collèges ont acté deux engagements forts repris dans la loi Grenelle 2 : rendre progressivement obligatoire la surveillance régulière de la qualité de l'air intérieur dans les établissements recevant du public, et mettre en place un étiquetage des matériaux de construction et de décoration. Ce dernier engagement vient d'entrer en vigueur. 

Haro sur les COV
Les composés organiques volatils (COV) regroupent une multitude de substances qui peuvent être d'origine naturelle ou humaine. Ils sont toujours composés de l'élément carbone et d'autres éléments tels que l'hydrogène, les halogènes, l'oxygène, le soufre... Leur volatilité leur confère l'aptitude de se propager plus ou moins loin de leur lieu d'émission, entraînant ainsi des impacts directs et indirects sur l'environnement.
Depuis le 1er janvier 2012, les nouveaux produits de construction et de décoration mis à disposition sur le marché doivent être munis d'une étiquette. Cette étiquette, prévue par le décret du 23 mars 2011, doit indiquer de manière simple et lisible le niveau d'émission du produit en polluants volatils. Ce niveau d'émission est lui caractérisé par une classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions). Les produits concernés par l'étiquetage obligatoire sont de deux types. On trouve les produits de construction ou de revêtements de murs, sols ou plafonds employés à l'intérieur des locaux (cloisons, panneaux, parquets, moquettes, papiers peints, peintures...). Sont également concernés les produits utilisés pour leur incorporation ou leur application (isolants sous-couches, vernis, colles, adhésifs, etc.). A terme, tous les produits vendus en France devront posséder une étiquette d'ici septembre 2013.

Guide Un Guide pour "Construire sain" Réalisé par le ministère du Développement durable, ce guide est destiné aux maîtres d'ouvrage et concepteurs. Son objectif est notamment de proposer des solutions pratiques pour prévenir diverses pollutions rencontrées dans les bâtiments, et d'améliorer les conforts acoustique, visuel et hygrothermique. Les conseils fournis dans l'ouvrage concernent les bâtiments neufs, les rénovations lourdes de bâtiments existants, sans distinction d'usage (maison individuelle, immeuble collectif d'habitation, établissement recevant du public ou accueillant des enfants, etc.).
A télécharger sur http://www.developpement-durable.gouv.fr/Construire-sain-guide-a-l-usage.html




À lire sur les mêmes thèmes

air intérieur | étiquetage produits | pollution | COV

actualités les plus consultées

News-letter hebdomadaire

Abonnez-vous au magazine

Editions des Halles : Wood Surfer | Atrium Construction | 5 façades | Planète bâtiment | Bati Journal
futur-e-maison.com | L'Atelier bois | maisons-bois.com